Imaginarium-Forum des mondes imaginaires

Le forum des mondes imaginaires.Un lieu pour les fans de Science Fiction, de Fantasy et de Fantastique
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Cycle : La Belgariade - David Eddings

Aller en bas 
AuteurMessage
Val
Admin
avatar

Messages : 346
Date d'inscription : 21/01/2008
Age : 46
Localisation : Aux frontières du réél

MessageSujet: Cycle : La Belgariade - David Eddings   Mar 22 Jan - 12:18

Le pion blanc des présages
La reine des sortilèges
Le gambit du magicien
La tour des maléfices
La fin de partie de l'enchanteur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hydromielle.over-blog.com
Val
Admin
avatar

Messages : 346
Date d'inscription : 21/01/2008
Age : 46
Localisation : Aux frontières du réél

MessageSujet: Re: Cycle : La Belgariade - David Eddings   Mar 22 Jan - 12:20




Le pion blanc des présages - Tome 1

Et les Dieux créèrent l'homme, et chaque dieu choisit son peuple. Ah! Que le monde était jeune, que les mystères étaient limpides! Mais Torak, le dieu jaloux, vola l'Orbe d'Aldur, le joyau vivant façonné par l'aîné des dieux, et ce fut la guerre. Le félon fut châtié ; à Cthol Mishrak, la Cité de la Nuit, il dort toujours, d'un long sommeil hanté par la souffrance.
Le fleuve des siècles a passé sur les royaumes du Ponant. Les livres des présages ne parlent plus qu'aux initiés, mais ils sont formels : Torak va s'éveiller. Et justement l'Orbe disparaît pour la seconde fois. Que le maudit la trouve à son réveil et il établira son empire sur toutes choses.

Belgarath le sorcier parviendra-t-il à conjurer le sort? Dans cette partie d'échecs cosmique, il a réussi à préserver une pièce maîtresse : le dernier descendant des Gardiens de l'Orbe, désigné par les présages, mais qui n'est encore qu'un petit garçon jeté sur les routes par une venteuse nuit d'automne. Un simple pion, et si vulnérable...

~~~~~~~~~~~~~~

Premier tome d'une décalogie faite de légendes, de sorciers et de sorcières aux pouvoirs incroyables, de mythes, de monstres et de secrets.

Un tome qui me semblait un peu long au départ. J'avais l'impression que ça n'avançait pas, que l'histoire se traînait. Mais l'histoire avance, les choses se mettent en place doucement c'est tout.

L'auteur en fait, place ses personnages, son histoire, dans ce premier volume.

Il les présente tranquillement, pour mieux attirer le lecteur dans ses filets. Et une fois que c'est fait, l'attraction est inévitable. J'ai plongé. Et avec bonheur en plus.

J'avais moi aussi, tout comme Garion envie de savoir qui était ses parents. J'avais envie de me fâcher toute rouge contre tante Pol qui le prend un peu trop pour un gamin et lui fait trop de cachotteries. Bref, je me suis prise d'affection pour Garion.

Un premier tome relativement "sage" je dirais. Pas une grande révélation, mais très agréable à lire.

Disons surtout très prometteur pour la suite. Voilà, c'est ça je pense mon sentiment principal en refermant le livre : que c'est plein de promesses.

Que va me révéler la suite ? Que vais-je apprendre ?

Un début de cycle qui donne très envie de lire la suite, que j'espère à la hauteur de mes attentes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hydromielle.over-blog.com
Val
Admin
avatar

Messages : 346
Date d'inscription : 21/01/2008
Age : 46
Localisation : Aux frontières du réél

MessageSujet: Re: Cycle : La Belgariade - David Eddings   Mar 22 Jan - 12:22




La reine des sortilèges - Tome 2


Horreur! Le dieu pervers, Torak, va s'éveiller ! Les temps sont venus, l'univers vacille et Belgarath se hâte : il n'est que temps de retrouver l'Orbe d'Aldur, le joyau du destin, qui peut sauver les hommes de la colère des dieux. De la brumeuse Arendie à la putride Nyissie, patrie des Hommes-Serpents, Belgarath entraîne Garion sur une route semée d'embûches. Garion, le petit paysan qui n'a jamais cru aux sorts, ne sent pas la haine qui le menace, ne comprend pas ces femmes qui se pressent autour de lui : une pour l'instruire, une pour le séduire, une pour le réconcilier avec les pouvoirs dont il ne veut pas... Est-ce lui, l'Enfant de Lumière, le descendant des rois de Riva, l'enfant marqué par les présages, de toute éternité, pour affronter Torak ?

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Le premier tome m'avait paru bon, mais j'attendais cette suite avec impatience. Etant restée sur ma faim.

Et pour le coup, j'ai plutôt mal commencé.... le début du livre est long je trouve. De plus - et là c'est ma faute, c'est ma très grande faute - j'ai mis un temps infini pour lire ce tome.

Je me suis absentée plusieurs jours et même si j'avais mon livre avec moi, j'avais bien d'autres choses à faire et du coup, pas de lecture. Ou un paragraphe par ci, par là, ce qui en fait, revient, pour moi, à ne pas lire.

Si je mets trop de temps sur un livre (sauf un méga pavé bien entendu), je décroche. L'histoire me sort de la tête, les personnages ne me captivent plus, bref, j'ai envie de passer à autre chose.

Et c'est malheureusement ce qu'il m'est arrivé avec ce livre. Gloups.

Cependant, en approchant de la fin, j'y ai trouvé un regain d'intérêt et j'ai avalé en une journée ce qu'il m'avait fallu lire en près de 4 jours. Honte sur moi.

Dans ce volume, l'apparition d'un nouveau personnage, Ce'Nedra, princesse particulièrement capricieuse et imbue de sa petite personne a donné, je trouve, un coup de fraîcheur à l'histoire.

D'abord insupportable de suffisance, ce petit bout de femme, recèle des trésors de gentillesses, c'est juste qu'elle ne sait pas comment s'y prendre.

Elle apprend vite à se plier aux exigences de sa nouvelle vie et finalement est attachante.

Le livre est devenu intéressant pour moi, à partir du moment ou le groupe rencontre le peuple des Dryade et leur reine Xantha - cousine de Ce'Nedra -

Un peuple qui vit en osmose avec la forêt et les arbres.

A partir de là, je me suis vraiment replongée dans le livre et me suis évadée. La rencontre avec Salmissra, la reine serpents, la découverte du vrai nom de Garion, de ses pouvoirs, les secrets et les non dits.

Au final un bon moment de lecture, juste un mauvais démarrage.

Ha si, les redondances croisées au détour du livre m'ont quand même un peu ennuyée....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hydromielle.over-blog.com
Lantika

avatar

Messages : 100
Date d'inscription : 23/01/2008
Age : 31
Localisation : Grenoble

MessageSujet: Re: Cycle : La Belgariade - David Eddings   Mer 23 Jan - 13:39

Je vais enfin commencer ce cycle cette année (il fait parti de mon challenge ABC), depuis le temps qu'il me titillait ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cendresombre.canalblog.com
Val
Admin
avatar

Messages : 346
Date d'inscription : 21/01/2008
Age : 46
Localisation : Aux frontières du réél

MessageSujet: Re: Cycle : La Belgariade - David Eddings   Mer 23 Jan - 15:06




Le gambit du magicien - Tome 3


Puis le soleil sombra dans les bancs de nuages, le long de l'horizon déchiqueté, et baigna d'une lueur malsaine la sinistre forteresse. Ce fut comme si les murs saignaient, comme si tout le sang versé sur les autels de Torak depuis le commencement des âges éclaboussait d'un coup la cité de la peur. Tous les océans du monde n'auraient pas suffi à la laver. Un cri d'agonie emplit l'espace. Garion épouvanté leva la tête. "C'est la saison de la blessure, dit Belgarath. La saison où jadis l'Orbe a brûlé Torak. Le moment propice aux sacrifices humains." L'Orbe... L'Orbe était là, aux mains du voleur. Garion regarda ses compagnons. Il fallait récupérer la pierre où palpitait la vie. Le sort des royaumes du Ponant en dépendait. Mais le lendemain matin, verraient-ils le soleil se lever ?


~~~~~~~~~~~~~~~


Les deux premiers tomes de La Belgariade m'avaient bien plu, mais je n'avais pas non plus été autant emballée que je voulais bien le croire.

Je dis ça au regard de ce livre en fait. Parce que là, j'ai vraiment décollé ! A ce demander où était vraiment mon cerveau pendant que je lisais les 2 premiers !
Mais dans quel monde je vivais moi pour ne pas avoir lu cette saga avant ? Heureusement le mal est réparé.

La façon de parler de Mandorallen est toujours aussi pompeuse et redontante. Ca m'agace. Mais Dieu merci, dans ce volume, il n'a pas trop de dialogue ce qui fait que ce n'était pas trop dérangeant.

Ce'Nedra est égale à elle-même.
Toujours aussi peste, jalouse, prétentieuse, pédante.... mais l'auteur a su lui rajouter de petites touches très agréables. Elle se rend compte (parfois) de son comportement et tente de le rectifier. Elle prend également conscience que ce qu'elle pensait être du mépris pour Garion est tout le contraire... Et puis parfois, elle se laisse aller et dans ces moments là, elle n'est rien d'autre qu'une jeune fille seule, éloigner de sa famille, de son pays, une jeune fille comme les autres et qui n'est pas aussi forte qu'elle veut bien le faire croire.

Relg le nouveau venu est un personnage très intéressant. Complètement fanatique, il ne vit que pour son Dieu Ul. J'aime beaucoup son pouvoir.

Garion grandit, il en apprend tous les jours. Il se rend compte qu'il a beaucoup de pouvoirs et ce qui semble encore plus intéressant c'est que Belgarath et Polgara sont également impressionnés. A suivre dans les prochains tomes donc, car m'est avis qu'ils ne le pensaient pas aussi puissant.

Silk quant à lui est absolument génial. Un humour et des réparties qui fusent et m'ont fait pouffer de rire plus d'une fois.

Ce volume nous apporte également des révélations sur la femme de Belgarath, la mère de Polgara donc et sur les pouvoirs qu'elle avait.

La description du Val est vraiment magnifique. Ces tours de sorciers, ce calme, cette douceur...... on a envie de s'étendre sur l'herbe et de se laisser porter par la magie et la force des lieux.

La seule chose que je reprocherais à ce livre et qui n'a rien à voir avec l'auteur, ni l'histoire, ce sont les erreurs. Il manque des tirets, des lettres, des mots sont carrément écrit en travers du livre et on se demande d'où ils sortent.... bref, des coquilles que l'imprimeur aurait pu éviter en faisant attention.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hydromielle.over-blog.com
Sherryn_

avatar

Messages : 26
Date d'inscription : 25/01/2008
Age : 31
Localisation : Valdemar

MessageSujet: Re: Cycle : La Belgariade - David Eddings   Ven 25 Jan - 23:23

Je n'ai pas accroché à ces livres pour ma part, c'est ce que j'appelle "un voyage à rallonge" et ça me donne l'impression qu'il se passe rien... J'ai réussi à terminer le cycle en me forçant, par contre ce que ça m'a paru long, mais loooooooooonnng, hallucinant oO

J'aimais pourtant bien les personnages... En fait c'est la seule chose que j'aimais dans ce livre, et le style de l'auteur n'est pas désagréable bien au contraire, mais c'était... tellement long et si peu original n_n
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://f.utopie.free.fr
Harmonie

avatar

Messages : 55
Date d'inscription : 29/01/2008
Localisation : Devant mon écran, évidemment !

MessageSujet: Re: Cycle : La Belgariade - David Eddings   Mar 29 Jan - 15:22

Moi j'ai complètement adoré la Belgariade. J'ai lu les cinq tomes dans la même journée, pas eu le temps de m'ennuyer...
Silk étant bien évidemment mon personnage préféré ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sapientia.amanda.est.over-blog.com
Val
Admin
avatar

Messages : 346
Date d'inscription : 21/01/2008
Age : 46
Localisation : Aux frontières du réél

MessageSujet: Re: Cycle : La Belgariade - David Eddings   Mer 11 Juin - 15:32



La tour des maléfices - Tome 4

Garion monta sur le trône de basalte et plaça l'Orbe sur le pommeau de l'énorme épée. Il y eut un déclic ; la force vive de la pierre fusa dans la garde. La lame se mit à luire et se détacha du mur. Il la rattrapa des deux mains. La foule dans la salle réprima un halètement. Garion sidéré vit l'Orbe jeter une formidable langue de feu bleu. Sans trop savoir pourquoi, il souleva le glaive. "O joie, le roi est revenu, la prophétie s'accomplit ! clama Belgarath. Inclinons-nous devant Belgarion, roi de Riva, suzerain du Ponant !" Et la prophétie suivit son cours. Au cœur du tumulte, on entendit un bruit métallique, comme si une tombe scellée par la rouille venait de s'ouvrir. Garion en fut glacé. Arraché à des siècles de sommeil, un cri de rage surgit des ténèbres et réclama du sang. Mais ce n'était pas le pire.Torak était de retour, et il tremblait, le dieu défiguré !

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Après avoir affronté Ctuchik, Belgarath sombre dans une torpeur proche du coma. Très affaibli mais vivant, ses amis tente de le sortir de là.

L’équipe rejointe par le petit Mission et l’Orbe que lui seul peut toucher, s’efforce de quitter au plus vite la montagne de Rak Cthol qui s’écroule sur elle-même.

Avant de s’enfuir, Polgara décide sauver et d’emmener avec eux, la jeune esclave Taïba, que les Murgos destinaient au sacrifice. Pour Polgara, chaque personne qu’ils rencontrent à son rôle à jouer dans l’avenir qui se dessine.

Une fois tout le monde sortis sain et sauf des grottes, ils poursuivent leur voyage et se rendent à la cour de Riva afin de remettre l’Orbe à la place qu’elle n’aurait jamais dû quitter.

Poursuivis par des hordes de Murgos, certaines échauffourées ne peuvent être évités. Et c’est au moment où ils pensaient tous être perdus, qu’ils sont sauvés par des troupes alliées.

Une fois rendu a Riva, Garion ne s’explique toujours pas le comportement de tante Pol à son égard et la voix intérieure qui lui parle, refuse de lui en dire plus.

Belgarath, toujours mal en point est soignée par sa fille qui craint que son père n’ait souffert plus fortement qu’il n’y parait et qu’il ait perdu tout ou partie de sa magie.

Plus j’avance dans ce cycle et plus je me régale.

Je bois du petit lait.

Les tomes sont de mieux en mieux.

De « pas mal » au début, j’en suis rendue à un « wouhaou c’est extra ».

Les personnages évoluent au fil des tomes et même si dès le début je me doutais bien de ce qu’il allait arriver à Garion, j’ai pris grand plaisir à en suivre le cheminement.

Ce pauvre petit garçon orphelin et arraché à sa ferme, se voit d’un coup pourvu d’une tante, d’un grand père, d’amis sincères, d’une voix venue de nulle part qui s’adresse à lui, d’une princesse qui le rend fou, mais surtout de pouvoirs.

Et quels pouvoirs ! Le voilà pratiquement plus puissant que sa tante et son grand père.

Une magie qu’il ne sait pas encore maîtriser, mais qui s’impose a lui très simplement.

Ce volume voit le retour du meilleur ami de Garion, Lelldorin, jeune homme fougueux, petite tête qui agit avant de réfléchir, mais qui aime tendrement et sincèrement Garion et qui est près à risquer sa vie pour lui. Enchaînant gaffe sur gaffe, le voilà dans de beaux draps et le cerveau encore plus ramolli qu’avant par l’amûuûûûr.

Ce’Nedra en revanche, me rend toujours aussi chèvre. Cette gamine est insupportable. Son éducation de princesse la rend immonde je trouve. Prétentieuse et pédante. Gourde et stupide aussi. Quand je pense qu’elle se vexe parce qu’elle réalise que Garion est d’un rang au dessus d’elle, je n’en reviens pas ! Crises de nerfs, insultes, humiliations et faire du « boudin » sont les seules choses pour lesquelles elle semble douée.

Je reconnais tout de même, qu’elle ne manque pas de force de caractère et de culot pour lever l’armée qui aidera Garion. Quand elle veut, elle sait se montrer forte et maligne. Mais pourquoi diable, le reste du temps est-elle aussi peste ?

Et mon préféré…. Mon chouchou…… Silk.

Ce personnage est hallucinant. Impossible de dire que c’est un homme bon, puisque c’est un voleur et un arnaqueur. Mais il fait ça avec tellement de panache, de simplicité….

Et son humour… peuchère, il y a des passages où vraiment, je me suis beaucoup amusée à lire ses réparties.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hydromielle.over-blog.com
Val
Admin
avatar

Messages : 346
Date d'inscription : 21/01/2008
Age : 46
Localisation : Aux frontières du réél

MessageSujet: Re: Cycle : La Belgariade - David Eddings   Ven 20 Juin - 15:05



Tome 5 - La fin de partie de l'enchanteur


Soudain jaillirent du sol des formes ténébreuses: silhouettes immenses, robes noires, masques d'acier étincelant. Elles avaient surgi à l'endroit le plus inattendu, entre les rangs mêmes de l'armée. Un jeune chevalier mimbraïque en avisa une à ses côtés et sabra. A l'instant où sa lame traversait l'ombre, il fut frappé par la foudre. Des tourbillons de fumée s'élevèrent des fentes de son ventail et il grilla dans son armure. Ce'Nedra, la Fiancée de Lumière, crispa la main sur son amulette et ferma les yeux : "Aide-nous, Belgarath ! Nous allons être écrasés ! " A quoi servait de l'appeler? Sans doute avait-il atteint la Cité de la Nuit, où Torak s'éveillait au milieu des ruines. L'immense geste s'achevait dans le fracas des armes, et l'enfant de la prophétie n'est pas prêt. La guerre de sept mille ans allait finir par la victoire du Dieu-Dragon des Angaraks !

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Dernier opus et déception tout de même, je dois bien l'avouer.

Autant avec les tomes 3 et 4 tome du cycle, je m'étais sentie happée par l'aventure, j'avais pris beaucoup de plaisir à ma lecture, autant là, je me suis vite sentie en dehors. Moins impliquée.

Le fait que l'histoire soit séparée en deux parties, n'est pas en soit un gros souci, mais en revanche, le fait que ces parties soient très inégales est dérangeant.

Le livre est pratiquement uniquement tourné sur l'armée qui a été levée et la guerre qui se déroule.

Les scènes de batailles sont bien trop longues et je n'y ai pas trouvé grand intérêt. J'ai fini par m'ennuyer à la lecture de tous ces chapitres n'ayant à raconter qu'une seule chose.

J'ai eu le sentiment que, du coup, la quête de Garion était nettement passée au second plan et ne constituait plus le point le plus important de l'histoire.

D'ailleurs, la scène où il affronte Torak est finalement affreusement courte. Presque bâclée.

L'absence de Silk dans les 3/4 du livre se fait terriblement sentir et son humour m'a beaucoup manqué.

Et que dire de toutes ces scènes où les demoiselles tombent en pamoison et déclarent leur amour à des hommes qui n'avaient rien remarqués, pfeueueueu.

Même la relation Garion - Ce'Nedra est un peu décevante.
Cinq tomes à se crêper le chignon pour finir par se rendre compte qu'ils sont fous amoureux. Mouais.
Mais vu que la chose arrive avec ses gros sabots, le lecteur n'est guère surpris.
Ce qui m'a surpris en revanche, c'est que le tout se fasse sur 3 ou 4 paragraphes. C'est un peu too much.
Ou plutôt, un peu just....

La multitude des personnages, rois, reines, chevaliers etc..... m'a embrouillée et m'a lassé finalement.

Au final, un cycle assez inégal je trouve.
Les deux premiers tomes étaient pas mal.
Le 3ème et le 4ème étaient vraiment très bon et je me suis régalée.
Mais le final me déçoit.

Je lirais Les prequelles, mais sans doute pas La Mallorée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hydromielle.over-blog.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Cycle : La Belgariade - David Eddings   

Revenir en haut Aller en bas
 
Cycle : La Belgariade - David Eddings
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» David Eddings - Les dômes de feu - La Trilogie des Périls T1
» La trilogie des Joyaux - David Eddings
» La trilogie des Périls - David Eddings
» Un petit fantastique à proposer ?
» LA BELGARIADE (Tome 2) LA REINE DES SORTILÈGES de David Eddings

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Imaginarium-Forum des mondes imaginaires :: FANTASY :: High fantasy-
Sauter vers: