Imaginarium-Forum des mondes imaginaires

Le forum des mondes imaginaires.Un lieu pour les fans de Science Fiction, de Fantasy et de Fantastique
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Cycle : Les aventuriers de la mer - Robin Hobb

Aller en bas 
AuteurMessage
Loba
Admin
avatar

Messages : 191
Date d'inscription : 21/01/2008
Age : 37
Localisation : TOULOUSE

MessageSujet: Cycle : Les aventuriers de la mer - Robin Hobb   Mar 22 Jan - 12:12

Le vaisseau magique
Le navire aux esclaves
La conquête de la liberté
Brûmes et tempêtes
Prisons d'eau et de bois
L'éveil des eaux dormantes
Le seigneur des trois règnes
Ombres et flammes
Les marches du trône
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lobafantasy.over-blog.com/
Loba
Admin
avatar

Messages : 191
Date d'inscription : 21/01/2008
Age : 37
Localisation : TOULOUSE

MessageSujet: Re: Cycle : Les aventuriers de la mer - Robin Hobb   Mar 22 Jan - 12:13

Nous sommes à nouveau dans le même monde que l’Assassin Royal mais à des milles de là.
Nous suivons une famille de marchands, possédant Vivacia, une Vivenef.

Les vivenefs sont des bateaux assez spéciaux. En effet, ils peuvent prendre vie, nous parler et exprimer des sentiments.
Voilà la magie dans ce cycle. Si on y ajoute les dragons de L’assassin Royal, les serpents de mer…on a un cycle digne de son grand frère.

Tout commence avec la mort du chef de famille, et les ennuis s’accumulent.

On a toute une panoplie de personnages totalement différents mais hauts en couleurs.
On a le pirate, la fille téméraire, un peu garçon manqué, l’ado rebelle…

Pour ma part, je trouve ce cycle moins prenant que l’Assassin Royal. Je m’attache moins aux personnages. Je n’aime pas les personnages féminins de ce cycle. Pour moi ce ne sont que des stéréotypes : la femme libérée qui veut se mesurer aux hommes ; la gamine écervelée qui n’écoute personne et la femme qui subit son mari. Je n’ai aucune sympathie ou empathie pour elles. Elles m’énervent même !!

Les personnages masculins ? Pas grand chose à dire. Le pirate est parfait dans son rôle de mec sans vergogne.

Par contre, j’adore la relation privilégiée entre les humains et les Vivenefs. Les deux principaux sont Vivacia et Parangon. Ils subissent leurs sentiments plus qu’ils ne les éprouvent. Ce lien ressemble au Vif. Ils se comprennent à demi mot.

J’accroche aussi moins car le monde de la piraterie, du monde naval ne m’intéresse pas du tout. J’y suis allergique.
Et il est touché par les mêmes défauts que l’Assassin Royal : des découpages absurdes et un temps de diffusion trop long !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lobafantasy.over-blog.com/
Sherryn_

avatar

Messages : 26
Date d'inscription : 25/01/2008
Age : 31
Localisation : Valdemar

MessageSujet: Re: Cycle : Les aventuriers de la mer - Robin Hobb   Ven 25 Jan - 23:28

Pour ma part je n'ai lu que Les aventuriers de la mer, et c'est un cycle que je trouve vraiment magique ! Surtout à cause de l'intrigue à fourchettes menée de main de maître, j'ai peur en fait de commencer L'assassin royal parce que je sais qu'il n'y a qu'un point de vue et que je n'aime vraiment pas cette technique... Je le ferai un jour mais pas tout de suite...

Hiémain est devenu tout simplement, ce que j'appellerais mon modèle de vie. C'est un personnage auquel je pense quand ça va mal, auquel je m'identifie et qui m'aide à me remonter le moral. Mon vrai but serait de devenir comme lui, c'est pas gagné vu mon caractère mais si je pouvais atteindre ne serait-ce qu'une parcelle de sa capacité de développement... *rêve*

Ce qui m'a le plus plus dans ce cycle c'est bien l'évolution des personnages, en particulier Malta qui est sûrement celle qui a subi le plus gros changement... Kennit parce qu'il est entre le bien et le mal, indéfinissable, mystérieux... et je parle pas des autres sinon ce post va devenir interminable ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://f.utopie.free.fr
Harmonie

avatar

Messages : 55
Date d'inscription : 29/01/2008
Localisation : Devant mon écran, évidemment !

MessageSujet: Re: Cycle : Les aventuriers de la mer - Robin Hobb   Dim 29 Juin - 11:57

Ce cycle m'a aussi beaucoup plus. Certains tomes ont des longueurs, certes (mais ça vient aussi de la maison d'édition, qui publie trois tomes lorsqu'à l'origine il y en avait un seul). Les personnages évoluent beaucoup, ils ne restent pas figés dans des archétypes (même si certaines scènes semblent parfois clichés).
D'une manière générale, c'est un excellent cycle, qui tient ses promesses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sapientia.amanda.est.over-blog.com
Val
Admin
avatar

Messages : 346
Date d'inscription : 21/01/2008
Age : 46
Localisation : Aux frontières du réél

MessageSujet: Re: Cycle : Les aventuriers de la mer - Robin Hobb   Ven 4 Juil - 17:38



Le vaisseau magique - Tome 1

Les vivenefs sont des vaisseaux magiques liés à la famille qui les possède par des liens empathiques. Ces navires sont insaisissables, ils bravent les tempêtes, évitent les récifs, distancent les monstres marins, sèment les pirates... Et sont surtout l'objet de toutes les convoitises
Vivacia est la vivenef de la famille Vestrit. Le capitaine Ephron Vestrit est mourant et, parmi les siens, chacun ourdit complots et traîtrises pour s'approprier son vaisseau, car l'héritage d'une vivenef ne se transmet pas comme un legs normal. Et ce tandis que d'autres dangers se profilent à l'horizon : les serpents de mer qui infestent les océans se regroupent, et un ambitieux pirate aspire à unir ses pairs sous un seul pavillon : le sien..

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

J'avais un peu d'appréhension en commençant ce cycle car j'ai souvent lu, ici et là, que le premier tome n'était pas le meilleur et qu'il fallait persévérer.

Echaudée par certains des romans de Robin Hobb, je ne savais pas trop comment aborder cette nouvelle série. Mais j'étais tout de même assez pressée de la lire.

Et donc ? Et donc, j'ai adoré. J'ai tout de suite accroché.

Si le reste du cycle est aussi bien, je vais me régaler.

Pour moi, "Les aventuriers de la mer" sont de la même veine que "L'assassin royal".

L'écriture de Robin Hobb est toujours aussi plaisante. Je ne suis pas particulièrement fan de bateaux ni de mer, mais là, il n'en est pas encore trop question. Ce qui n'est pas plus mal finalement pour le premier tome. Cela m'a permis de me focaliser sur l'histoire et les personnages que l'auteur met en place.

Et quels personnages !

Althéa est fougueuse, pleine de vie. Elle sait ce qu'elle veut et surtout ce qu'elle ne veut pas. L'auteur n'a pas oublié qu'il s'agissait d'une adolescente et en a fait un personnage qui en a tous les travers. Mais que je ne peux m'empêcher d'aimer. Et pour qui j'éprouve beaucoup de compassion.

Kyle Havre, dès le début du livre m'a hérissé le poil. Je hais cet homme. Violent, méchant, misogyne et j'en passe.

En revanche, il y a deux autres personnages pour qui j'ai éprouvé de l'affection.
Il s'agit de Hiémain, le fils de Kyle et Keffria et donc le neveu d'Althéa, qui se retrouve, bien malgré lui au milieu d'une véritable guerre de famille dont l'enjeu n'est autre que Vivacia. Lui n'a rien demandé, il voulait juste retourner au temple où il était voué à devenir prêtre. Et le voilà embarqué sur un navire qui le repousse autant qu'il l'attire.

Et Brashen. Ancien second du capitaine Ephron, cet homme a dû se battre pour gagner ses galons et le respect de son capitaine et de l'équipage de Vivacia pour voir tout ceci lui être retiré par Kyle.
Sous ses airs bourrus, se cache un homme bon, un homme fort, droit et honnête.

J'ai vraiment beaucoup aimé la magie qui se trouve dans ce livre.
Dans "L'assassin royal", elle avait inventé le Vif et l'Art.
Et avec "Les aventuriers de la mer", elle nous donne des bateaux vivants. Des bateaux qui parlent, qui ressentent la mer. Des bateaux doués de sentients.

J'ai trouvé le passage où Vivacia "naît" particulièrement émouvant.

La force, ou une des forces, de l'écriture de Robin Hobb, c'est sa facilité à accrocher le lecteur pour ne plus le laisser repartir. De créer des mondes où l'on voudrait aller à la rencontre des personnages.

Avec Fitz je voulais posséder le Vif et l'Art.
Avec Althéa, je rêve d'un navire qui me parle, qui me comprenne mieux que personne.

Les grandes lignes du cycle sont tirées dans ce premier volume.
Le drame familiale, mais également des passages où il est plus particulièrement question de Kennit un pirate.
Pour le moment je ne sais pas quel sera son rôle dans l'histoire, mais j'attends avec impatience d'en savoir plus.

Il est également fait mention de serpents géants qui sillonnent les mers.
Et qui semblent particulièrement attirés par les navires qui transportent des escalves.

Je suis ravie de cette nouvelle lecture.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hydromielle.over-blog.com
Iani



Messages : 7
Date d'inscription : 03/07/2008

MessageSujet: Re: Cycle : Les aventuriers de la mer - Robin Hobb   Sam 5 Juil - 13:03

Heureuse que le premier tome t'ait plu Val, j'espère que la suite te plaira autant qu'à moi !
Personnellement j'ai de la peine à ne pas tous les lire à la suite, mais je préfère faire durer et lire minimum un tome d'autre chose entre 2 tomes des aventuriers de la mer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Val
Admin
avatar

Messages : 346
Date d'inscription : 21/01/2008
Age : 46
Localisation : Aux frontières du réél

MessageSujet: Re: Cycle : Les aventuriers de la mer - Robin Hobb   Jeu 17 Juil - 12:10




Le navire aux esclaves - tome 2



Kyle, désormais aux commandes de la Vivacia, la vivenef récemment éveillée de la famille Vestrit, a décidé de l'utiliser pour transporter des esclaves. Et son impérieuse volonté ne saurait souffrir la moindre opposition. Son épouse Keffria en vient même à douter de son mari quand il veut débaucher leur fille Malta, et obliger leur fils Hiemain à travailler à bord de l'embarcation et à abandonner l'apprentissage qui le destinait à la carrière de prêtre de Sa. Sa belle-sœur Althea, elle, se fait de son côté passer pour un jeune homme et se démène sur le Moissonneur, un navire abattoir. Elle doit prouver à Kyle qu'elle est un véritable marin pour récupérer la Vivacia..
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Je me régale. Non, carrément je m'éclate.

L'écriture de Robin Hobb est toujours aussi prenante.
L'histoire est tout simplement passionnante et me captive vraiment.
Je suis complètement accrochée et ne vois pas les pages défiler.

De plus, le fait de changer de personnage et donc d'histoire régulièrement, permet de ne pas s'ennuyer du tout et surtout de maintenir mon esprit toujours en alerte, de réussir à capter non stop mon attention.

La richesse des personnages et de leurs aventures est stimulante.

Althéa va au bout de ses rêves et désirs, elle refuse de baisser les bras et son amour pour Vivacia la pousse à donner le meilleur d'elle même. A côtoyer le danger, mais sans s'en préoccuper afin de pouvoir mener à bien le projet de récupérer son navire.

Malta se comporte comme une sale gosse, répond à sa mère, est même carrément insultante envers elle et Ronica et m'est avis qu'elle ne va pas tarder à faire des boulettes.

Keffria qui jusqu'à présent m'a plutôt donné à penser que c'était le genre de femme mollassonne qui s'écrase devant son mari de peur de se retrouver toute seule, semble se réveiller un peu et reprendre du poil de la bête.
Reste à savoir si cela va durer ou bien si, dès le retour de Kyle, elle va redevenir la chiffe molle qu'elle est dès qu'il est présent.

Quant à Kyle lui même, il ne m'inspire que de la haine. Cet homme est infect. Il porte en lui la méchanceté et n'a vraiment rien qui le rachète.

Hiémain me fait peine le pauvre.
Et le ressenti de Vivacia face aux épreuves que doit vivre le jeune homme me touche beaucoup.

Je n'ai toujours pas compris l'implication des serpents de mer dans l'histoire.
Si ce n'est pour le moment, l'attaque contre le Moissonneur.

En revanche, une autre partie de l'histoire a éveillé mon attention.
Ce sont les relations des Marchants avec les habitants du Désert des Pluies.
J'ai hâte d'en savoir plus.

Une fois de plus, je suis entrée dans le monde complexe de Robin Hobb et je n'ai qu'une envie : y retourner rapidement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hydromielle.over-blog.com
Val
Admin
avatar

Messages : 346
Date d'inscription : 21/01/2008
Age : 46
Localisation : Aux frontières du réél

MessageSujet: Re: Cycle : Les aventuriers de la mer - Robin Hobb   Lun 21 Juil - 14:49




La conquête de la liberté - tome 3

Perdu à Jamaillia, Hiemain s'apprête à affronter son destin. Dans sa fuite, l'apprenti prêtre va retrouver Vivacia pour subir avec elle les événements les plus douloureux de leurs jeunes existences. Son père, le capitaine Kyle, de plus en plus violent et humiliant, leste la vivenef d'esclaves, attirant les serpents de mer. Quant à Malta, elle entre progressivement en conflit avec ses aïeules et leur procure bien des tourments. Les Vestrit se déchirent de l'intérieur... Pendant ce temps Kennit le pirate, affaibli et mutilé à l'issue d'un terrible abordage, sent la chance le quitter. Posséder une vivenef devient pour lui une priorité, un impératif audacieux mais quasi suicidaire...


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

La série est toujours aussi bien. Toujours aussi prenante.

Les personnages sont de plus en plus développés.

Kennit est exaspérant, imbu et d'une prétention qui m'agace.

Malta est insupportable. Cette sale gamine me sort par les trous de nez. A chaque fois je n'en reviens pas de sa mauvaise foi et de sa bêtise. Même son jeune âge n'excuse pas tout.

Hiémain réagi un peu trop en gamin un peu niais parfois lui aussi.
Il n'y a qu'à la fin de ce volume qui prend de l'assurance et change de comportement.
Tout ce qui c'est passé semble avoir fait de lui une autre personne.

Vivacia vit des moments très durs. Avec l'abandon de Hiémain, elle se retrouve seule, sans ami.
Le transport d'esclave est difficile pour elle. Tous ces sentiments négatifs, de peurs, de maladies, toutes les morts lui pèsent énormément et la perturbe beaucoup.
Sa peur des serpents est impressionnante.
D'un autre côté, elle semble également mûrir.
Du fait de s'être retrouvée seule, la voilà qui se pose des questions auxquelles elle n'aurait sans doute jamais pensé avant.

Quant à Kyle, il est immonde.
Cet homme est une ordure et je voudrais bien pouvoir le passer par dessus bord.

Une des grandes forces de l'auteur réside également dans le fait que ses personnages sont devenus vraiment réels pour moi.
Je suis heureuse de lire des passages avec Althéa, je suis curieuse de Hiémain et de Vivacia.
Je suis énervée en lisant les bêtises de Malta.
Et je disjoncte carrément dès qu'il s'agit de Kyle.

Je vis le livre à fond. Même si certains personnages n'ont pas été suffisamment présent à mon goût, tel Althéa et Brashen. J'espère en lire plus sur eux dans les prochains volumes.

Des situations de plus en plus complexes, des mondes nouveaux, une multitude de pistes qui s'ouvrent, des tas de questions et une allure qui s'accélère....... pas le temps de souffler et une folle envie de lire la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hydromielle.over-blog.com
Val
Admin
avatar

Messages : 346
Date d'inscription : 21/01/2008
Age : 46
Localisation : Aux frontières du réél

MessageSujet: Re: Cycle : Les aventuriers de la mer - Robin Hobb   Ven 25 Juil - 9:42



Brumes et tempêtes - tome 4


Quelle ironie ! Alors qu'Althéa prend enfin le chemin du retour, après une année d'absence, la famille Vestrit, à l'image de Terrilville, est plus menacée et divisée que jamais. Ignorant tout des dangers qui pèsent sur elle, la jeune femme espère que Kyle Havre tiendra sa promesse et lui rendra sa Vivenef Vivacia, dont elle n'aurait jamais dû être dépouillée. Mais le destin a plus d'un tour dans son sac... Kyle ne possède plus la Vivacia, qui a été arraisonnée par le terrible pirate Kennit. Sa vie et celle de son fils Hiémain ne tiennent maintenant plus qu'à un fil, car le jeune homme doit amputer la jambe gangrenée de Kennit : si le pirate venait à mourir, Kyle et Hiémain passeraient immédiatement de vie à trépas !

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Tout ce complique pour les personnages.

Chacun suit une voix différente de celle qu'il aurait voulu et se voit contraint de faire des choix.

Dans ce quatrième volume, on voit très peu Althéa, mais les passages la concernant sont intenses. Elle se voit demander en mariage et à son retour à Terrilville, se rend compte de la situation financière dramatique de sa famille. De plus, son retour provoque des frictions avec sa soeur et elle est choquée de tout ce qu'a pu causer Malta.

Brashen est sans aucun doute le moins présent. L'auteur nous parle très peu de lui. Juste pour nous dire qu'il se trouve sur un navire marchant dont le capitaine n'est pas très réglo puisqu'il fait affaire avec des pirates.
C'est d'ailleurs de cette façon qu'il apprend que Vivacia a été prise par Kennit. Il cherche alors à rentrer à Terrilville.

Hiémain mûrit vraiment, même si par certains réflexions ont sent encore l'enfant en lui.
Il est obligé de se comporter en homme s'il veut la vie sauve et surtout s'il veut un minimum de respect.

Un lien fort existe entre lui, Kennit et Vivacia. Tout les trois, suite à l'amputation du capitaine pirate sont étroitement liés.

Kennit lui même porte un regard différent sur Hiémain et semble l'apprécier de plus en plus. Et même vouloir l'aider.

Je pense que dans un avenir très proche, Hiémain sera obligé de prendre de grandes décisions.

Kyle n'est pas très présent, bien qu'il soit enfermé sur Vivacia. Mais il ne me manque pas.
Le peu de fois où il est question de lui, il est toujours aussi méchant, minable et abruti.
De plus, je me demande si en fait, il n'est pas carrément en train de devenir fou.
Mais surtout je me demande comment il va bien pouvoir retourner à Terrilville (s'il y retourne) et expliquer à la famille, que non seulement il a maltraité son fils, qu'il a tenté de le tuer, que plus ou moins à cause de lui Hiémain a perdu un doigt, que c'est sa faute si son fils a été vendu puis tatoué comme esclave et comme dire qu'il s'est fait voler Vivacia ???????????? Je suis curieuse de voir ça.

Vivacia quant à elle se bat avec ses propres démons et ses propres questions.
Elle qui n'était finalement qu'un "bébé" lorsqu'elle s'est éveillée est passée par tout ce qu'aurait dû éviter une Vivenef.
Elle a vécu l'abandon d'Althéa, puis l'obligation de Hiémain, son abandon à lui aussi. La méchanceté de Kyle, la douleur des esclaves dans ses calles et des morts sur son pont...... comment résister à autant de sentiments mauvais et tristes ? Comment se forger une personnalité ?

N'est-il pas trop tard pour Vivacia ? Et n'est-il pas trop tard pour qu'Althéa puisse espérer la récupérer ? Vivacia semble s'attacher de plus en plus à Kennit.

Quant à Malta, elle m'insupporte de plus en plus.
Je voudrais lui en coller une bonne.... qu'on l'oblige à se marier avec Reyn, qu'elle parte dans le Désert des pluies, qu'une fois là bas la famille de Reyn perde tout son argent ce qui fera les pieds à cette dinde sans cervelle.

L'auteur nous en livre un peu plus sur le peuple du Désert des Pluies, mais trop peu quand même, ce qui continu d'exciter ma curiosité.

Je suis également pressée de savoir ce qu'il va advenir de Parangon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hydromielle.over-blog.com
Harmonie

avatar

Messages : 55
Date d'inscription : 29/01/2008
Localisation : Devant mon écran, évidemment !

MessageSujet: Re: Cycle : Les aventuriers de la mer - Robin Hobb   Ven 25 Juil - 14:38

Moi j'ai terminé ce cycle depuis déjà quelques mois. Et les doigts me démangent d'en parler, mais je résiste !
Ce cycle m'a tenue en haleine du premier au dernier tome, et les découvertes progressives - sur le Désert des pluies, les serpents... - avaient quelque chose d'à la fois frustrant (j'aurai voulu tout savoir tout de suite Embarassed ) et de si passionant...
ce cycle m'a davantage plu que l'assasssin royal, que j'avais pourtant beaucoup aimé, parce que les personnages ne cessent d'évoluer.
Val, j'attends avec impatience que tu nous livre tes impressions sur la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sapientia.amanda.est.over-blog.com
Val
Admin
avatar

Messages : 346
Date d'inscription : 21/01/2008
Age : 46
Localisation : Aux frontières du réél

MessageSujet: Re: Cycle : Les aventuriers de la mer - Robin Hobb   Ven 22 Aoû - 17:26



L'éveil des eaux dormantes - tome 6

Une vivenef maudite et aveugle ; un équipage composé de coupe-jarrets; un ennemi armé jusqu'aux dents. C'est dans ces conditions pour le moins précaires qu'Ambre, Althéa et Brashen embarquent sur le parangon enfin remis à flots. Le temps presse car la Vivacia doit être arrachée des mains du pirate Kennit avant que celui-ci ne se soit définitivement attaché l'âme de la Vivenef. La situation n'est guère plus reluisante pour les membres de la famille Vestrit restés à Terrilville. Malta s'efforce de faire bonne figure au bal de l'été. Mais le dragon du désert des pluies accapare ses pensées. Et si elle avait un rôle à jouer dans les plans de cet être millénaire ? Petit à petit, le lien qui unit vivenefs et dragons se retisse... Mais dans quel but ?

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~



Un sixième volume toujours aussi plaisant.
Toujours aussi riche en révélations.
Dans ce nouvel opus, Robin Hobb livre quelques réponses aux nombreuses questions que je me pose depuis le début.

Notamment sur le peuple du Désert des pluies.
Une partie du livre se déroulant là bas, c'est l'occasion d'en apprendre plus sur ce peuple, mais également sur cette mystériseuse cité et les secrets qu'elle possède.
Entre autre la provenance des fûts pour la construction des vivenefs.
J'ai vraiment adoré toute cette partie de l'histoire, c'était très prenant.

Et les chapitres sur les vers prennent enfin un sens plus clairement défini.

Les personnages prennent tous une nouvelle dimension, Malta mûri beaucoup. Quand bien même ce personnage m'était insupportable dans les 5 précédents livres, j'ai trouvé triste qu'elle ai dû passer par toutes ces mauvaises aventures pour grandir un peu.

Reyn prend une place de plus en plus importante dans le récit. Et la découverte de ses sentiments les plus profonds, de sa famille, de sa cité et de ses rêves et vraiment très intéressante.

La tension sans cesse palpable entre Brashen et Althéa est de plus en plus forte.
Je vois bien comment l'histoire va se terminer entre ces deux là, mais ça me plait bien.
D'un autre côté, Robin Hobb n'est pas du genre à ménager ses lecteurs, je ne suis donc pas à l'abris de me tromper en toute beauté.

Et Kennit est de plus en plus détestable. Cet homme est un calculateur de haute voltige. Un monstre d'égoïsme et de prétention. Un manipulateur très doué. Les plans qu'il a en tête sont tous plus écoeurants les uns que les autres.
Mais la complexité de ce personnage est très bien retranscrite. Autant il est repoussant de méchanceté et d'avidité, autant il peut aussi se laisser aller à des sentiments d'amitié proche d'un certain respect pour Hiémain. A croire que lui même ne sait pas ce qu'il veut.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hydromielle.over-blog.com
Val
Admin
avatar

Messages : 346
Date d'inscription : 21/01/2008
Age : 46
Localisation : Aux frontières du réél

MessageSujet: Re: Cycle : Les aventuriers de la mer - Robin Hobb   Ven 29 Aoû - 13:47



Le seigneur des trois règnes



Une fois encore, les femmes de la famille Vestrit sont au cœur de toutes les polémiques : Ronica, la matriarche, se dresse seule face à ceux qui accusent les siens d'être à l'origine du chaos régnant à Terrilville ; sa fille, Althea, toujours à bord du Parangon, traque la Vivacia, la vivenef familiale devenue le vaisseau amiral de la flotte pirate de l'impitoyable Kennitt ; et sa petite-fille, Malta, a disparu dans le tremblement de terre qui a détruit la cité des Anciens, sur les rives du fleuve du Désert des Pluies. Mais le fiancé et le frère de cette dernière, piégés alors même qu'ils s'étaient lancés à sa recherche, pourraient bien bénéficier d'un petit coup de pouce inattendu...

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Encore un très bon tome que celui ci.

J'ai eu l'impression que l'histoire était plus centrée sur Kennit et Parangon que sur les autres personnages.

Dommage, parce que j'aurais aimé en savoir plus sur ce qui attendait Malta. La pauvre se trouve dans une situation fort peu enviable et terriblement périlleuse.

Les passages sur Terrilville n'étaient pas non plus assez nombreux à mon goût.
Il s'y passe tellement de choses que j'aurais aimé que ça ne finisse pas.
Serille est assez perturbante finalement. Elle est mauvaise et cherche à contrôler la ville, mais elle a parfois des réactions "gentilles". A croire qu'elle-même hésite sur la position qu'elle doit tenir.

L'absence quasiment totale de Reyn est dommage également. Après les révélations du tome précédent sur la cité des Anciens, j'aurais voulu en apprendre encore plus.

Cette fois ci, c'est à travers les yeux et la mémoire de Tintaglia que les révélations, trop peu nombreuses, sont arrivées.

Kennit est toujours aussi détestable et le voilà qui se prend maintenant pour un Dieu !
Je suis curieuse de savoir ce qu'il réserve à Hiémain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hydromielle.over-blog.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Cycle : Les aventuriers de la mer - Robin Hobb   

Revenir en haut Aller en bas
 
Cycle : Les aventuriers de la mer - Robin Hobb
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Robin Hobb : L'assassin royal et The Tawny Man
» Robin Hobb - La nef du crépuscule - L'assassin royal T3
» Robin Hobb: le soldat chamane
» Robin Hobb
» [robin Hobb] Retour au pays

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Imaginarium-Forum des mondes imaginaires :: FANTASY :: High fantasy-
Sauter vers: